Rebounding : faire du sport dans seulement 80cm2

Les New-Yorkaises en sont folles : fun et diablement efficace, le Rebounding permet d’ajuster sa posture, de muscler cuisses et fessiers, et de faire travailler le système cardio-vasculaire grâce au mini trampoline sans se prendre au sérieux mais en brûlant beaucoup de calories.

C’est parti ! Dans une grande salle, une dizaine de mini trampolines attendent leurs élèves pour une session d’initiation qui vous permettra de pratiquer ensuite à la maison.
Le mini trampoline, lui, est un simple accessoire de fitness, créé aux États-Unis en 1999 avec une méthode précise, le Rebounding. Celle-ci se fonde sur la « poussée » et non sur le saut (le réglage des ressorts ne permet pas de se propulser très haut). C’est son grand intérêt : apprendre à contrôler ses gestes et ajuster sa posture, un vrai défi pour l’équilibre et la coordination. Je comprends que tout se fait dans la précision : jambes souples et fléchies, on exécute de petits rebonds en contractant tour à tour fesses, cuisses, abdos, périnée, et ce en restant attentif(ve) à sa respiration. Effectuer de petites foulées sur place, lever un genou en même temps que le bras opposé, mini-sauts à droite, à gauche, à cloche-pied… Le tout à quelques centimètres de hauteur, pas plus, au risque de ne plus pouvoir maîtriser ses mouvements, auquel cas l’exercice perd tout son intérêt.
Si les mouvements ne sont pas compliqués, le cœur travaille beaucoup et on transpire vite (700 calories brûlées en moyenne pour une séance de 45 min, autant qu’un jogging).

Rebounding : pour qui est fait le mini trampoline ? Faible risque pour les articulations (la surface élastique absorberait 80% du choc de l’impact), en revanche, les tendons et les ligaments sont très sollicités.

 

source  : marieclaire.fr